Notes

Répondre
 
Outils du sujet Rechercher dans ce sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 04/12/2010, 06h00
Avatar de administrateur
administrateur administrateur est déconnecté
Administrateur
 
Inscrit : December 2009
Messages: 1 690
Par défaut Mer et littoral
http://www.developpement-durable.gou...zet,19748.html

Nathalie Kosciusko-Morizet présente les grands axes de la politique maritime française3 décembre 2010 - Mer et littoral

Nathalie Kosciusko-Morizet a exposé les principaux objectifs de la politique en faveur de la mer, à Toulon, lors des 6e Assises de l’Economie maritime et du littoral. La ministre a réaffirmé la volonté du Gouvernement de faire de la politique maritime nationale une politique forte et ambitieuse. Dans son discours, elle en détaille 4 axes majeurs.




Le développement économique : "je veux que la France propose et qu'elle innove"

Nathalie Kosciusko-Morizet a rappelé combien l'activité maritime était un "atout pour la France" qui dispose du deuxième espace maritime du monde. Elle a réaffirmé sa volonté de continuer à développer les autoroutes de la mer et à apporter son soutien à l'emploi français, à travers d'aides sociales et fiscales.
La ministre souhaite aussi se "battre sur le front industriel" en créant une filière française, civile et militaire, de démantèlement des navires en fin de vie.

"Il nous faut également des navires plus innovants, plus rapides et moins polluants", a-t-elle déclaré. "Le grand emprunt, qui comportera un volet important de recherche sur le véhicule du futur, prévoit 100 M€ pour améliorer la performance environnementale de nos navires."

Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite aussi renforcer le développent de la filière industrielle des énergies renouvelables, notamment en créant une "plate-forme aux énergies marines renouvelables", qu'elle qualifie de "priorité".

Enfin, le développement économique maritime "c'est la mise en œuvre de la réforme portuaire, réforme courageuse et nécessaire", réforme engagée par la loi du 4 juillet 2008, aujourd'hui en voie d'achèvement.

Les conditions du développement économique : "nous avons besoin d'une recherche de qualité et d'un projet qui vise à attirer plus de jeunes vers les métiers de la mer"

La ministre a confirmé son intention de mettre en place le Conseil d’Orientation de la Recherche et de l’Innovation pour la Construction et les Activités Navales (CORICAN). "Cet organisme aura pour mission de définir une stratégie française à moyen et à long terme pour la recherche, le développement technologique, notamment par la définition d’un programme industriel « Navire du futur »."

Par ailleurs, elle a rappelé que "la formation pour développer l'emploi maritime et améliorer la formation des officiers de marine marchande au service des armements a abouti à la création de l’école nationale supérieure maritime (ENSM), afin de donner un souffle nouveau et un rayonnement international à l'enseignement maritime".

La protection de l'environnement et du littoral : "la prévention et la répression des pollutions marines constituent la première priorité pour préserver les milieux marins et littoraux."

Nathalie Kosciusko-Morizet a rappelé dans son discours que le Grenelle de la Mer était déjà en marche, développement des aires marines protégées, création d'un observatoire national de la mer, adoption du plan digues, lancement d'une stratégie du trait de côte... mais qu'il restait encore "beaucoup à faire".

Afin d'éviter les pollutions marines, la ministre s'engage à mettre en œuvre "dans les plus brefs délais "le paquet "Erika III". Le paquet législatif "Erika III" adopté par le Parlement européen est axé sur la sécurité maritime et la lutte contre les navires poubelles.
A partir du 1er janvier 2011, les inspecteurs des affaires maritimes contrôleront tous les navires étrangers faisant escale dans les ports français, selon des critères définis par l'agence européenne de sécurité maritime.

La gouvernance : "nous avons besoin d'une gouvernance renouvelée et d'une administration rénovée pour construire cette politique maritime"

"Cette nouvelle gouvernance, elle reposera d’abord sur la mise en place du Conseil national de la mer et des littoraux et de conseils maritimes locaux, qui généralisent le principe de la gouvernance à cinq et qui seront chargés d’orienter la politique suivie par les pouvoirs publics", a déclaré la ministre.

Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite aussi la création d'un nouvel échelon territorial : la façade maritime, elle souligne "on ne gère pas la mer comme on gère la terre".

La ministre conclut enfin en annonçant la mise en place de nouveaux outils de planification, "ils constitueront le coeur de la gestion intégrée de la mer et du littoral, c'est-à-dire un lieu de dialogue et de concertation permanents entre les acteurs de la mer."
__________________
Bonjour ou Bonsoir à toutes et tous......... et en votre nom!
Répondre en citant
Répondre

Outils du sujet Rechercher dans ce sujet
Rechercher dans ce sujet:

Recherche avancée
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé

Navigation du forum


Fuseau horaire : GMT +2. Il est 08h09.


Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Ateliers GE © 2009